Analyste d’affaires – de Rham Real Estate

Dans cet entretien avec des membres de l’agence immobilière de Rahm à Lausanne, nous discutons de leur utilisation des visites virtuelles et de la solution YetiVisit. Cette plateforme de visite virtuelle 360 ​​est la première développée par l’équipe en charge de Klapty.

Bonjour Julien Diserens, vous êtes actuellement Business Analyst chez de Rham, client de YetiVisit. Aujourd’hui, j’aimerais parler de votre expérience avec 360.

Bonjour, j’ai demandé à deux collègues de participer à cet entretien: M. Lopez, notre responsable marketing et M. Bonvin, notre principal utilisateur YetiVisit l’année dernière.

Pour commencer, pouvez-vous m’en dire plus sur votre entreprise?

Ainsi, de Rham est basée à Lausanne, a été fondée il y a plus de 100 ans et est active dans toute la région du Léman. Nos principales activités concernent la gestion immobilière, le courtage, l’évaluation et l’évaluation de propriétés.

Comment ce marché a-t-il évolué ces dernières années et quel impact cela a-t-il eu sur vos activités?

Nous sommes désormais dans un marché basé sur l’offre qui a fortement évolué. Ce n’était pas le cas auparavant et nécessite des moyens et une activité marketing plus importants. À l’époque précédente, avec une propriété intéressante, peu d’efforts étaient nécessaires pour découvrir plusieurs clients. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, que ce soit pour la vente ou la location immobilière. Les produits doivent avoir l’air « sexy », pour être marqués. Par conséquent, nous avons maintenant une équipe marketing de trois personnes pour aider à gérer ces tâches.

Est-ce vrai pour l’ensemble de votre gamme de produits ou uniquement pour certains types de propriétés?

C’est notamment le cas des propriétés de milieu de gamme, avec de nombreux projets en cours dans l’est de Lausanne. Il y a donc une forte concurrence et les prix de l’immobilier sont plus élevés qu’ils ne devraient l’être. Par conséquent, il n’est pas toujours facile de trouver des locataires. Ils sont maintenant de plus en plus volatils et ne craignent pas de déménager pour un loyer légèrement inférieur. À un moment donné, une personne louant une propriété restait 10 à 15 ans.

Cette situation concerne principalement la location, qu’en est-il des ventes immobilières?

Nous n’avons remarqué aucun changement majeur, à l’exception d’une concurrence accrue due aux plateformes en ligne. Les propriétaires ont néanmoins augmenté leurs attentes, avec un plus grand accent sur la mise en valeur de leurs produits. Ce sont les principaux moteurs des changements actuels.

Comment les solutions de visite virtuelle 360 ​​peuvent-elles résoudre certains de ces problèmes?

Aujourd’hui, les nouvelles générations mettent davantage l’accent sur le visuel et l’immersion, car elles veulent tout immédiatement, d’un clic, le texte est donc devenu secondaire. Par conséquent, les visites virtuelles et la photographie de haute qualité nous ont aidés à nous différencier de nos concurrents.

Sur la base de ces prémisses, quels critères avez-vous utilisés pour sélectionner YetiVisit?

À l’époque, nous recherchions une solution rapide et simple. Nous voulions gérer l’ensemble du processus en interne, et donc recherché une solution qui puisse offrir une autonomie, sans que cela soit trop coûteux.

Aviez-vous déjà eu d’autres expériences avec 360?

Oui, avec des fournisseurs externes. Celles-ci étaient très positives, mais nous dépendions d’elles. Nous avons dû organiser des visites de propriétés, gérer les horaires et nous fier à leur planification.

Au cours de votre expérience avec YetiVisit, quel type de propriété avez-vous mis en valeur sur la plateforme?

Toute une gamme, du studio à la villa de plusieurs millions.

Elle couvre donc toute votre gamme de produits, aussi bien en location qu’en vente immobilière?

C’est le cas, ainsi que la propriété commerciale.

Vous avez donc pris les 360 images en interne. Comment avez-vous organisé cela?

Nous avons utilisé un Ricoh Theta V, et nous attendons d’essayer le Z1 afin d’améliorer encore la qualité. Notre objectif est de couvrir toute notre gamme de propriétés, mais avec une forte demande, nous avons mis en place un système de billetterie. Les gestionnaires immobiliers l’utilisent pour informer notre équipe marketing de leurs besoins en matière de promotion d’une propriété donnée.

Quelle est la principale source de demandes de visites virtuelles 360, les gestionnaires immobiliers ou les propriétaires?

Il y a six mois, nos gérants ne détenaient pas toutes les cartes pour donner aux propriétaires la garantie que tout avait été fait pour promouvoir leur propriété. Pour cette raison, nous avons mis en place une formation pour aider les gestionnaires immobiliers à comprendre les nouvelles possibilités, leurs caractéristiques et les coûts impliqués. Nous avons également effectué des tests A / B sur notre site Web pour aider à démontrer que les annonces immobilières utilisant ces nouvelles techniques fonctionnaient bien mieux que celles qui n’en avaient pas. Depuis, nous avons connu une demande interne beaucoup plus forte pour les visites virtuelles 360.

Avez-vous réussi à démontrer précisément la valeur ajoutée de 360 ​​pour la promotion immobilière?

Eh bien, nous n’avons pas seulement analysé la 360, mais avons effectué un aperçu complet des nouvelles annonces immobilières, qui contiennent 360 visites virtuelles et de bien meilleures photographies. 360 a forcément contribué à améliorer nos promotions, mais nous n’avons pas isolé cet élément. Nous avons étudié le niveau de réussite de l’annonce globale, en tant qu’entité unique. Nous avons dû expliquer à nos gérants qu’en 2019, une annonce typique « bel appartement 2 chambres à Lausanne » avec une photo de la façade ne suffisait plus. Vous devez maintenant utiliser des mots sophistiqués, de belles images et des visites virtuelles 360. Nous devons utiliser ces outils, car les propriétaires nous demandent maintenant de le faire.

Les propriétaires demandent-ils spécifiquement 360 ou demandent-ils simplement des annonces améliorées?

C’est mondial, les deux. Les promotions existantes étaient souvent très frustrées. Lorsque c’est le cas, la première chose que nous faisons est d’examiner l’annonce. Dans ce contexte, 360 nous a aidés à améliorer le contenu.

En ce qui concerne le grand public et les acheteurs, demandent-ils des visites virtuelles lorsqu’elles ne sont pas proposées?

Cela dépend, mais je me souviens de l’exemple d’une propriété qui était sur le marché depuis plus de six mois, et lorsque nous avons ajouté une visite virtuelle à l’annonce, elle a été louée deux jours plus tard. Nous avions également une propriété à Ecublens à vendre pour un million de francs, et elle ne se vendait pas. Nous avons envoyé un collègue pour prendre de bonnes photos et réaliser une visite virtuelle. Les personnes qui ont finalement acheté la propriété nous ont dit qu’elles l’avaient remarqué après que nous ayons apporté ces modifications à l’annonce. On se rend vraiment compte que les visuels sont au cœur du monde d’aujourd’hui.

Des gestionnaires ont-ils signalé une diminution du nombre de visites de propriétés «inutiles» depuis que vous avez introduit les visites virtuelles?

Nous n’avons pas examiné cette question, mais nos responsables sont très heureux, car les choses vont bien mieux qu’avant.

Nous nous demandions du point de vue de la durabilité, si le niveau de déplacement de vos managers avait été réduit suite à l’utilisation de visites virtuelles. Avez-vous eu des commentaires à ce sujet?

Il nous est difficile de mesurer cet aspect pour les locations, car de nombreuses visites sont organisées par le locataire précédent, ou avec le concierge. Les visites virtuelles 360 doivent certainement réduire le nombre de visites inutiles, quand par exemple quelqu’un se rend compte que la cuisine n’est pas assez lumineuse.

L’utilisation des visites virtuelles 360 a-t-elle eu un impact positif sur votre image de marque, êtes-vous perçu comme étant en avance sur vos concurrents?

Eh bien, aujourd’hui, tous les agents immobiliers d’une taille donnée utilisent ou devraient utiliser 360. Je pense que c’est le cas pour la plupart d’entre eux. Il y aura toujours de bons et de mauvais élèves. Tout le monde se rend compte que 360 ​​est utile, mais l’approche n’est pas toujours la même. Nous avons décidé de tout gérer en interne, alors que nombre de nos concurrents font appel à des photographes externes. Cela nous aide à être réactif et parfois à produire de meilleures images. Nous sommes clairement à l’avant-garde, avec par conséquent, une très bonne image de marque.

Quelle sera la place du 360 dans l’immobilier à l’avenir? Quelles améliorations potentielles avez-vous identifiées?

L’intégration du Home Staging à 360 tours est clairement une exigence, si cela peut être exécuté à un coût raisonnable. Le coût est un aspect important pour le marché locatif, car nos honoraires sont bien inférieurs à ceux de la vente immobilière. Notre approche interne a principalement consisté à développer des packages promotionnels dont les coûts varient en fonction des moyens mis en œuvre.

www.derham.ch


Publié il y a 8 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *